temperature ideale pour la cuisson a la yaourtiere

Pour fabriquer du yaourt maison, une yaourtiere n’est pas indispensable si l’on n’est pas exigent sur le processus de fabrication et sur la qualité du produit obtenu. Le principe repose en effet sur la stabilisation de la température à 43°. Voyons plus en détails quels sont les points critiques à maitriser pour réussir la cuisson de ses yaourts maisons.

Face aux appareils électroménagers équipés d’une sonde électronique, les bonnes recettes de grand-mère ne font pas le poids. Difficile en effet d’avoir cette température idéale et aussi de la maintenir sans l’aide de l’électronique. Seule une yaourtière peut fonctionner avec autant de précision.

Il ne suffit pas d’avoir les 43°. Le temps que l’on met pour atteindre cette température idéale est aussi déterminant. Les grandes marques de yaourtière telles que la yaourtiere seb ont compris l’enjeu de cette fonctionnalité qui contribue pleinement à la réussite de la préparation. Dès que la yaourtière est mise en marche, elle atteint très vite la température idéale. C’est presque instantané. Les bon vieux trucs de la cocote à chauffer à l’eau bouillante ou des pots chauffés dans le four chaud mais éteint sont beaucoup plus approximatifs.

La température idéale dans la préparation de yaourt est très importante car il y va de la fermentation. En deçà, le yaourt ne sera pas assez ferme. Vous risquez d’avoir des petits laits. Au-delà, la préparation risque d’être trop cuite. Avec une yaourtière, il est plus facile d’obtenir une préparation de qualité et savoureux. Oubliés les yaourts ratés qui ont un goût acide ou sont trop liquides. La cuisson se fait à température idéale et avec la durée qu’il faut. La yaourtière émet un signal de fin de cuisson.